Cet article donne un résumé des cartes que j'ai réalisées au cours de divers travaux entre 2005 et 2012.

Les cartes du ruisseau des Aygalades et des alentours la Cité des Arts de la Rue ont été réalisées pour une étude paysagère (commande de la Communauté Urbaine de Marseille) et au cours de balades de repérage.



L'objectif de cette étude était de montrer la proximité, la richesse et la porosité des espaces de ce territoire. C'est un quartier qui présente un grand nombre d'enclaves urbaines lorsque l'on regarde les moyens de connexions classiques. Mais dès que l'on s'aventure dans les friches et les délaissés urbains, on s'aperçoit qu'il est très facile de passer d'un quartier à l'autre, en passant en plus par des lieux de nature et de patrimoine atypiques (la cascade du ruisseau des Aygalades, la grotte des Carmes…).



La représentation cartographique avec les bâtiments en volume permet une lecture moins abstraite du territoire, plus proche d'une vue d'oiseau, permettant de se repérer à partir des typologies de bâtiments (grands ensembles, noyaux villageois, entreprises…) et de terrain (friche, talus, petit bois…). Ce sont aussi des cartes dont on peut se servir pour aller soit même se balader.





La carte du polder de Wieringermeer a été réalisées lors de mes études à l'Academie Van BouwKunst.



Elle met en avant les spécificités de ce paysage gagné sur la mer et entièrement planifié par l'homme. Elle en reproduit les formes, les éléments et les couleurs les plus marquantes (la différence entre les champs et les prairies, les grandes structures comme le réseau de canaux…). Elle représente les spécificités spatiales des lieux (on voit par exemple la différence entre le polder récent, très structuré et principalement d'agriculture céréalière, et ses alentours, aux prairies plus humides et aux canaux moins structurés) en utilisant un minimum de symbole et d'abstraction.

Les deux cartes réalisées avec La Folie Kilomètre sont des supports de nos Balades picturales.



Nous les avons appelé cartes dramaturgiques, dans le sens où elles représentent un parcours composé de plusieurs séquences, avec des rythmes particuliers. Elles comportent un certain nombre d'indices et de points de repères qui permettent au marcheur de s'aventurer seul et de trouver lui même son chemin. Elles sont également faite dans le but de se perdre un peu, c'est le jeu.



Les cartes autour de Sarcelles ont été réalisées lors de mon diplôme de paysagiste dplg. Très similaires à celles autour des Aygalades, elles montrent les connexions possibles entre le nord de la région parisienne et la Plaine de France, qui est la grande plaine agricole au nord de paris, en passant par les terrains inutilisés (friches, réserves foncières) et les espaces non bâtis (parcs, forêts, champs).





Le dessin de Marseille vu du Fort St Jean a été réalisé suite à une visite du Fort, normalement fermé au public. Il montre en un dessin l'impressionnant panorama à 360° que l'on a depuis ce bâtiment.